Le blog d'Ingrid

23

Oct
2014

Alvar Aalto : « The best standardisation committee in the world is nature herself. »


Aalto-at-table
Alvar Hugo Henrik Aalto (3 février 1898 à Kuortane, Finlande – 11 mai 1976 à Helsinki, Finlande) est un architecte, dessinateur, urbaniste et designer finlandais, adepte du fonctionnalisme et de l’architecture organique. Nombre de ses bâtiments s’intègrent de façon harmonieuse dans le paysage, avec lequel ils forment un tout architectural. Le bois et la brique constituent ses matériaux de prédilection. Alvar Aalto a conçu lui-même les meubles pour la plupart de ses bâtiments. On lui doit entre autres le Palais Finlandia à Helsinki et le campus de l’Université Technique d’Helsinki.

Finlandia_Wiki
Palais Finlandia à Helsinki

De 1916 à 1921, il fait ses études d’architecte à l’Université Technique d’Helsinki, puis entre dans la vie active. Il s’occupe d’abord de la conceptions d’expositions et fait de nombreux voyages en Europe centrale, en Italie et en Scandinavie. En 1923, il ouvre son cabinet d’architecture à Jyväskylä. L’année suivante il épouse sa consœur Aino Marsio, qui deviendra sa plus proche collaboratrice.

À l’inverse de ses contemporains modernistes d’Allemagne et d’Italie, qui prônent l’utilisation de matériaux industriels comme l’acier et le verre, Aalto va faire du contre-plaqué son matériau de prédilection. À partir de 1929, il se met à étudier les techniques de placage et explore les limites du contre-plaqué moulé avec Otto Korhonen, directeur technique d’une fabrique de meubles de la région de Turku. Ces expériences vont conduire à ses sièges les plus innovants sur le plan technique, le fauteuil n° 41 (1931-1932) et le n° 31 (1931-1932), en porte-à-faux, l’un des contemporain, l’autre faisant partie de son projet de Gesamtkunstwerk (œuvre totale) pour le sanatorium de Paimio. Ce design à la fois fonctionnel et séduisant va immédiatement signaler à l’avant-garde internationale la nouvelle voie ouverte par l’usage de contre-plaqué ainsi que l’émergence d’un vocabulaire de formes plus douces et chaleureuses.

87
Fauteuil n° 41 (1931-1932)

En 1935, le couple Aalto fonde la société Artek. Sa technique de cintrage du bois va permettre, pour la première fois, d’ancrer les pieds directement sous l’assise sans faire appel à un quelconque châssis ou à une structure supplémentaire. Cette technique originale va donner naissance aux séries de sièges à piètements en L (L-leg, 1932-1933), en Y (Y-leg, 1946-1947) et en éventail (fan-leg, 1954).

44a1237d-673c-4fa5-9d65-76d4ffccfbbf
L-leg, 1932-1933

Aalto collabore aussi en indépendant avec les verres Riihimäki (1933) et Iittala (1936). Tout comme son mobilier et son architecture, ses créations en verre se caractérisent par leurs formes organiques. Le vase Savoy de 1936 est devenu un classique. Sa forme sinueuse pourrait être aussi une allusion à son nom, qui signifie «vague» en finnois. Quoi qu’il en soit, les lignes rythmiques et asymétriques du Savoy expriment la quintessence de la nature et annoncent les formes fluides qui seront la marque du design scandinave d’après-guerre.

Vase Aalto
Vase Savoy de 1936

Adepte convaincu de la vocation humanisante du design, Aalto refusait non seulement les formes géométriques rigides mais aussi les tubes métalliques et autres matériaux artificiels, qu’il jugeait trop éloigné de la nature. Son travail fut particulièrement bien accueilli en Grande-Bretagne et aux États-Unis dès les années 1930 et 1940. Ses idées de « père fondateur du design organique » ont beaucoup influencé des designers d’après-guerre comme Charles Eames et Ray Eames.

Il a réalisé une œuvre abondante et très diverse dans le domaine de l’architecture collective industrielle ou privée (dortoir du MIT à Cambridge, Massachusetts, 1947-1949 ; maison de la culture à Helsinki, 1955-1958, etc.). Plus constructeur que théoricien, il a pris des partis fonctionnels et utilisé des éléments standardisés, mais il a surtout fait preuve d’une extrême liberté formelle : évitant le recours systématique aux orthogonales, il a souvent préféré les lignes courbes ou obliques en rapport avec un plan libre et asymétrique, engendrant un espace continu aux subtiles articulations. Enfin, il s’est surtout préoccupé d’harmoniser ses constructions avec le site environnant et de les adapter à la spécificité du programme. Sa démarche s’apparente à bien des égards à celle de Frank Lloyd Wright.

 

Visitez le musée Alvar Aalto :

Musée ARTEK

 

Voyagez à travers 85 ans de créations :

 chronologie_ARTEK